Aménager et bâtir en favorisant la biodiversité

L'Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (ARB îdF) accompagne depuis plusieurs années les acteurs qui entendent favoriser le retour de la nature en ville.

L’école maternelle des Boutours : un bâtiment organique et une approche globale © Ville de Rosny-sous-Bois

La biodiversité représente une source d’inspiration considérable pour les projets urbains et des solutions opérationnelles à toutes les échelles, que ce soit en matière d’urbanisme (établissement ou révision des PLU et des SCoT, identification et intégration de la trame verte et bleue, planification écologique), d’aménagement des quartiers (gestion écologique des eaux pluviales, espaces verts écologiques, agriculture urbaine), de l’architecture (végétalisation des toits ou des façades, dispositifs d’accueil de la faune) et enfin, à l’échelle des matériaux de construction (circuits-courts, matériaux bio-sourcés, déconstructibilité et réversibilité).

Portée par la volonté politique au sein des collectivités ou l’émergence de nouveaux labels par les acteurs privés, la prise en compte de la biodiversité réinterroge les façons de faire mais demande aussi la maîtrise de notions d’écologie scientifique et de compétences nouvelles, par le biais d’une formation adaptée. L'Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (ARB îdF) accompagne depusi plusierus anénes les acteurs qui entendent favoriser le retour de la nature en ville.

Alors que la dernière décennie a été celle de l’efficacité énergétique des bâtiments, la crise que connait actuellement la biodiversité nous invite à élargir la notion de « construction durable ». Quelles solutions pour aménager, bâtir, rénover en favorisant la biodiversité, le climat, l’eau, les sols, dans une approche plus globale ?

Des solutions innovantes existent à chaque échelle, elles sont déjà à l’œuvre dans de nombreuses opérations ! La révision des documents d’urbanisme, notamment pour préserver davantage d’espaces naturels, densifier et structurer la trame verte et bleue est la première nécessité.

Viennent ensuite les solutions à l’échelle des quartiers et du bâti, par l’intégration paysagère, la gestion intégrée des eaux pluviales, la préservation des sols ou la perméabilité de l’architecture au vivant. L’échelle des matériaux nous concerne aussi : elle renvoie à notre empreinte écologique globale et en appelle à des alternatives plus écologiques. Enfin, des concepts émergents, comme le bio-mimétisme, l’architecture réversible, organique, viennent apporter des solutions supplémentaires à la ville de demain. Depuis ses débuts, L'Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (ARB îdF) accompagne les acteurs franciliens dans leur transition écologique : repenser l’urbanisme, l’aménagement, la construction, au prisme des impératifs écologiques et de la biodiversité.

L'Agence dispose aujourd'hui de plusieurs ressources sur ce thème et intervient en accompagnement de la maitrise d'ouvrage et d'oeuvre pour prendre en compte la nature dans les projets. L’édition 2017 de l’opération Capitale française de la Biodiversité, co-piloté par L'Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (ARB îdF), vise à identifier et valoriser les actions exemplaires en la matière, qu’il s’agisse de construction neuve ou de rénovation voire de restauration écologique, menées par les villes et les intercommunalités et leurs partenaires. 

Bâtiment et biodiversité. Et si l'on pensait les villes et les bâtiments comme des écosystèmes ?
Bâtiment et biodiversité. Et si l'on pensait les villes et les bâtiments comme des écosystèmes ?
Contact: 
Ecologue
01 77 49 75 97
randomness