Schéma régional de cohérence écologique

Le schéma régional de cohérence écologique est le volet régional de la trame verte et bleue dont la co-élaboration par l’État et la Région est fixée par les lois Grenelle I et II. Il a pour objet principal la préservation et la remise en bon état des continuités écologiques. 

Vue aérienne Chalo-Saint-Mars © Claude Suriray

À ce titre :

  • il identifie les composantes de la trame verte et bleue (réservoirs de biodiversité, corridors écologiques, cours d’eau et canaux, obstacles au fonctionnement des continuités écologiques);
  • il identifie les enjeux régionaux de préservation et de restauration des continuités écologiques, et définit les priorités régionales dans un plan d’action stratégique;
  • il propose les outils adaptés pour la mise en œuvre de ce plan d’action. 

La protection de la nature s’est d’abord appliquée à des espèces ou des espaces remarquables ou rares, parfois emblématiques. En Île-de-France, plusieurs milieux et espèces considérés comme les plus remarquables sont ainsi protégés, dans les réserves naturelles régionales et les réserves naturelles nationales ou d’autres périmètres de protection forte. La Trame verte et bleue vise à renouveler cette approche patrimoniale en s’attachant à la fois à conserver et améliorer la fonctionnalité des milieux, à garantir la libre circulation des espèces et à adapter la biodiversité aux évolutions du climat. Elle trouve sa traduction en Île-de-France dans le Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE).

Quelle surface de la Région île-de-France est en réservoir de biodiversité ?

250 449 ha, soit 21 % du territoire régional est en réservoir de biodiversité.

Les réservoirs de biodiversité concentrent aujourd’hui l’essentiel du patrimoine naturel francilien. Ils correspondent à des milieux naturels ou plus généralement semi-naturels, c'est à-dire largement influencés par les activités humaines.

Combien d'obstacles et points de fragilité, sont dénombrés dans le SRCE ?

Le SRCE dénombre 1 903 obstacles et points de fragilité, dont :

  • 972 obstacles à l’écoulement ;
  • 508 sur les corridors boisés ;
  • 215 sur les corridors calcaires ;
  • 208 dans les zones humides.

 

 

Eclairage d'un Naturaliste sur le Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE)

Repères : 

L’Île-de-France, en adoptant le 21 octobre 2013 son SRCE (Schéma régional de cohérence écologique) après son adoption à l'unanimité par le conseil régional, s'est dotée d'un dispositif d'aménagement durable du territoire, déclinaison locale de la trame verte et bleue.

Contact: 
Chargé de mission Ecologie urbaine
01 77 49 76 10