Flore et végétations d’Île-de-France

LA FLORE VASCULAIRE

La flore vasculaire spontanée de la région est très bien connue. L’Île-de-France a été parcourue par de célèbres botanistes tels que Joseph Pitton de Tournefort, Sébastien Vaillant, Bernard de Jussieu, Jean-Louis Thuillier, François Victor Mérat de Vaumartoise, Ernest Saint-Charles Cosson et Ernest Germain de Saint-Pierre, Edmond Bonnet, Joseph Vallot, Henri-Edouard Jeanpert, Paul Jovet... Le compte-rendu de leurs herborisations depuis le 17ème siècle permet d’avoir un important recul historique sur la flore francilienne. Le travail du Conservatoire botanique national du Bassin parisien (CBNBP) et de botanistes amateurs vient enrichir chaque jour cette connaissance.

L’ensemble de ces observations passées et actuelles est aggloméré dans la base de référence Flora du Conservatoire botanique du Bassin parisien qui comptabilise près de 2 millions de données pour la région.

 Des ouvrages

Aujourd’hui, l’ouvrage de référence est la Flore d’Île-de-France (Jauzein et al., 2013) qui détaille les 1600 espèces qui composent la région (soit 1/4 de la flore française). Des atlas départementaux produits par le CBNBP (voir bibliographie) ainsi que des ouvrages plus ciblés sur un type de milieu – comme la Flore des friches urbaines (Muratet et al., 2017) ou la Flore des champs cultivés (Jauzein, 2011) – ou sur un site comme les récents ouvrages de Gérard Arnal sur la Flore des coteaux de la Seine autour de la Roche-Guyon (Arnal, 2013) et la Flore et végétation de l'étang de Saint-Quentin-en-Yvelines et de ses abords (Arnal et al., 2015) viennent compléter cette connaissance.

Un patrimoine en danger

Bien qu’il n’existe aucune plante endémique à la région, 162 espèces sont protégées au niveau régional et 35 au niveau national. Ces espèces sont décrites dans l’ouvrage des plantes protégées d’Île-de-France (Arnal, 1996).

Plus récemment la production de la Liste rouge régionale de la flore vasculaire d’Île-de-France est assez alarmante sur l’état de la flore francilienne : 400 espèces sont considérées comme menacées et 44% d’entre elles sont associées à des milieux de pelouses, prairies et landes.

Ces espèces sont menacées par la fragmentation voire la disparition de leurs habitats, l’abandon du pâturage et l’intensification des pratiques agricoles et sylvicoles mais aussi la simplification des paysages. Les espèces les plus communes sont aussi affectées, le nombre moyen d’espèces observées dans les parcelles agricoles a chuté de 20% en moins de 10 ans !

LES VÉGÉTATIONS

L’Île-de-France  par sa diversité  géologique, climatologique et géographique favorise l’expression d’une grande variété de végétations. Ces végétations ont commencé à être étudiées au début du 20ème siècle pour aboutir au premier recensement complet par Marcel Bournérias en 1968 : Guide des groupements végétaux de la région parisienne, dont la dernière édition date de 2001.

Le Conservatoire botanique national du Bassin parisien a ensuite affiné ce recensement et produit le Synopsis phytosociologique des groupements végétaux d’Île-de-France (Fernez et al., 2015) qui liste plus de 400 végétations différentes en Île-de-France, dont 55 considérées comme remarquables sont détaillées dans le Guide des végétations remarquables (Fernez et al., 2015).

FORMATIONS, SORTIES TERRAINS

Vous êtes un particulier débutant en botanique, nous vous conseillons  de suivre le MOOC de botanique proposé par Tela Botanica pour l'aspect théorique. Pour pratiquer un peu le terrain, vous pouvez vous rapprocher d'associations franciliennes proposant des sorties botaniques de façon régulière comme l'Association des naturalistes parisiens, l'Association des naturalistes de la vallée du Loing et du massif de Fontainebleau (ANVL), NaturEssonne ou encore l'Association des naturalistes des Yvelines (ANY).

Vous êtes un botaniste amateur, nous vous proposons pour renforcer vos connaissances, l’école régionale d’été de botanique organisée par l'Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (ARB îdF) en partenariat avec le CBNBP et la faculté d’Orsay : deux semaines de pratiques intenses !
Vous pouvez vous inscrire au réseau des correspondants du CBNBP pour bénéficier des sorties organisées par le Conservatoire et partager votre passion de la botanique dans un moment convivial. Nous vous invitons également à participer aux Inventaires éclairs, fabuleux moment d’émulation entre naturalistes de tous bords !

PARTICIPER À LA CONNAISSANCE: INVENTAIRE OU SUIVI ?

Pour contribuer à l’enrichissement de la connaissance sur la flore francilienne, plusieurs possibilités s’offrent à vous.

Vous pouvez réaliser un inventaire exhaustif d’une parcelle ou simplement noter la présence d’une espèce en un endroit donné en transmettant vos données au CBNBP ou en les saisissant dans la base de données Cettia sans omettre de répondre aux informations essentielles : qui, quoi, quand et où ? Autrement dit, le(s) nom(s) du ou des observateur(s), les espèces observées, la date et le lieu.

Vous pouvez aussi vous lancer dans un des observatoires proposés par Vigie-nature :

  • Sauvages de ma rue s’adresse à un public pas ou peu expérimenté et invite les participants à recenser la flore du pas de leur porte.
  • Florilèges-prairies urbaines est un protocole qui s’adresse aux gestionnaires d’espaces verts et peut se réaliser sans compétences particulières en botanique. Il permet de mieux connaître la flore des prairies et de faire le lien avec les pratiques de gestion. L'Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (ARB îdF) organise des formations au protocole chaque année entre mai et juin au cours desquelles, les kits de participations sont distribués et une initiation sur le terrain effectuée. La participation à ce protocole est également une occasion de s’intégrer dans un réseau des gestionnaires et partager ses expériences de terrain au cours des journées de restitution annuelles.
  • Vigie-flore est un programme qui s’adresse à des botanistes expérimentés désireux de s’inscrire dans un programme de recherche national et participer à un réseau dynamique de botanistes.

Outils proposés par l'Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (ARB îdF)

L'Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (ARB îdF), dans le cadre de sa mission d’acquisition de connaissances sur la biodiversité participe à la création d’outils d’identification, de consultation et de saisie de données sur la flore.

Développement d’outils électroniques

  • Outil d’identification : L'Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (ARB îdF) a conçu un nouvel outil d’identification en ligne (internet et application mobile) de la flore d’Île-de-France : FLORIF. Cet outil destiné aux botanistes franciliens est le fruit d’un travail de longue haleine de l’équipe de L'Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (ARB îdF) en partenariat avec Philippe Jauzein, auteur de la Flore d’Île-de-France, Gérard Arnal, Sébastien Filoche du CBNBP, l’Agence des espaces verts et les éditions Quae.
  • Outil de consultation et de saisie : L’association a soutenu le développement d'un outil de validation pour la base de données de référence de la flore : Flora, du CBNBP. L'Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (ARB îdF) a également développé un outil de saisie et de consultation pour tous les groupes taxonomiques : Cettia. Nous avons aussi soutenu le développement des sites internet et des outils de saisies des programmes Vigie-Nature école et Florilèges-prairies urbaines.
  • Base de données sur les traits écologiques : TRAFFIF (Traits faune-Flore d’Île-de-France) est une base de données construite par l'Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (ARB îdF) qui fournit des informations sur l’écologie et la biologie des espèces franciliennes. Elle est issue de différentes sources mises en commun dans une base unique avec un référentiel unique. Elle est pour le moment renseignée pour la flore (par exemple, la période de floraison, la couleur des fleurs...) et les papillons (comme l’envergure des ailes, le nombre de générations par an...) et sera complétée au fur et à mesure sur d’autres groupes taxonomiques.

Conception de guides d’identification

Les botanistes de l'Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (ARB îdF) ont participé à la conception et l’impression de plusieurs guides d’identification sur la flore à destination de publics variés :

  • La Clé des prairies et son complément sur les Poacées sont destinés aux gestionnaires d’espaces verts participants au programme Florilèges-prairies urbaines
  • La Clé des champs est destinée aux agriculteurs engagés dans l’Observatoire agricole de la biodiversité
  • Les plantes en famille est un livret d’initiation à la botanique destiné à un large public tout comme le Livret d’initiation à la bryologie
  • La pointeuse botanique est une manière ludique d’initier les enfants à reconnaître les plantes qui les entoure

L'Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (ARB îdF) soutient également l’édition d’autres ouvrages franciliens comme la Flore et végétation de l'étang de Saint-Quentin-en-Yvelines et de ses abords et la Flore des friches urbaines.

BIBLIOGRAPHIE

  • Arnal G 1996. Les plantes protégées d'Île-de-France, éditions Biotope, 352 p.
  • Arnal G 2013. Flore des coteaux de la Seine autour de la Roche-Guyon, éditions de l'Amandier, 477 p.
  • Arnal G, Anglade-Garnier J 2015. Flore et végétation de l'étang de Saint-Quentin-en-Yvelines et de ses abords : Les plantes sauvages d'une zone humide francilienne héritée de Louis XIV, devenue urbaine, Réserve naturelle de Saint-Quentin-en-Yvelines, 780 p.
  • Arnal G, Guittet J 2004. Atlas de la flore sauvage du département de l'Essonne, éditions Biotope, 608 p.
  • Auvert S, Filoche S, Rambaud M, Beylot A, Hendoux F 2011. Liste rouge régionale de la flore vasculaire d’Île-de-France. Paris. 80 p.
  • Bournérias M, Arnal G, Bok C 2001. Guide des groupements végétaux de la région parisienne, éditions Belin. 640p.
  • Fernez T, Causse G  2015. Synopsis phytosociologique des groupements végétaux d’Île-de-France. 2015. Conservatoire botanique national du Bassin parisien - Muséum national d’Histoire naturelle, Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie Île-de-France. 89p.
  • Fernez T, Lafon P, Hendoux F (coord) 2015. Guide des végétations remarquables de la région Île-de-France. Conservatoire botanique national du Bassin parisien - Muséum national d’Histoire naturelle, Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie Île-de-France. 2 volumes : méthodologie : 68 p + Manuel pratique : 224 p.
  • Filoche S, Arnal A, Moret J 2005. L'Atlas de la flore sauvage du département de la Seine-Saint-Denis, éditions Biotope, 504 p.
  • Jauzein P 2011. Flore des champs cultivés, éditions Quae, 898 p.
  • Jauzein P, Nawrot O 2011. Flore d'Île-de-France, éditions Quae, 972 p.
  • Jauzein P, Nawrot O 2013. Flore d'Île-de-France : Clés de détermination, taxonomie, statuts, éditions Quae, 608 p
  • Moret J, Filoche S, Perriat F 2010. Atlas de la flore sauvage du département du Val-de-Marne, éditions Biotope, 480 p.
  • Muratet A 2017. Flore de friches urbaines, éditions Xavier Barral. 464 p.
  • Perriat F, Filoche S, Hendoux F 2015. Atlas de la flore patrimoniale du Val d’Oise, éditions Biotope, 368 p.
Participants à l'école régionale d'été de botanique. © Audrey Muratet
Participants à l'école régionale d'été de botanique. © Audrey Muratet
Participants à l'école régionale d'été de botanique. © Julien Shwartz
randomness